Pirates informatiques, qui sont-ils et comment ils interviennent

Dans le monde de l’informatique, on retrouve de nombreux acteurs. Il y a ceux qui créent les programmes, qui administrent les données, qui conçoivent les matériels mais également ceux qui cherchent à tirer profit de cet univers sans frontières. Dans cette dernière catégorie, il y a les pirates informatiques.

Pirate informatique ou hacker, d’où viennent ces appellations ?

pirate informatiqueLes pirates informatiques désignent les éditeurs des programmes informatiques destinés à s’incruster sans être invités dans votre machine. Pour cela, ils exploitent les failles des systèmes informatiques de leurs victimes. Le but est de lancer des applications nuisibles au fonctionnement desdits systèmes et d’accéder aux données les plus précieuses. De façon imagée, cela renvoie à la politique d’action des pirates en tant que bandit de mer, d’où l’appellation actuelle de pirate informatique.

Le mot « hacker » est également utilisé pour désigner les pirates informatiques. Auparavant, ce terme était employé pour appeler les leaders de la révolution informatique. Aujourd’hui, il désigne entre autres les éditeurs de logiciels de piratage destinés à neutraliser le dispositif de protection des jeux vidéo, en vue d’en faire des copies. Actuellement, hacker est devenu synonyme de pirate informatique.

Différents types de pirate informatique

Le terme hacker est souvent associé aux personnes malintentionnées visant à détruire vos matériels, systèmes et données informatiques. Il faut cependant savoir qu’il existe plusieurs catégories de hackers. Ainsi, il faut distinguer les éditeurs de programmes nuisibles aux systèmes informatiques de ceux qui créent des programmes utiles à l’amélioration de ces derniers.

D’un côté, il y a donc ceux qui proposent des dispositifs qui endommagent votre système et récupèrent vos données personnelles.

D’un autre, on retrouve ceux qui souhaitent apporter des innovations et progrès dans l’univers informatique. Il est intéressant de noter que les courriers électroniques figurent parmi les résultats de leurs investigations.

Les mauvais hackers poursuivent un objectif spécifique. Pas mal de programmeurs utilisent les applications disponibles sur Internet de manière à chambouler les utilisateurs. Certains éditeurs falsifient par exemple le fonctionnement des réseaux téléphoniques dans le but de jouir d’une utilisation gratuite. D’autres s’intéressent au piratage des cartes à puces, en particulier les cartes bancaires. Et il ne faut pas oublier ceux qui mettent tout en œuvre pour contourner le système de protection des logiciels payants.

Comments are closed.