Le nouveau film de Michael Mann décrit la guerre du futur

‘Hacker’, c’est le nouvel œuvre du réalisateur américain, qui dévoile le type de guerre du XXIe siècle. Le film évoque une cyberguerre destructrice, mais qui se déroule à l’ombre.

La nouvelle réalisation de Michael Mann est classifiée de film chaotique qui, à contrairement aux autres films du genre, annonce une situation bien probable. Ici, il est question de cyberterrorisme. La guerre du futur, à la fois silencieuse et destructrice, se fait par un virus qui peut faire exploser une centrale nucléaire, chambouler le marché financier…

hacker guerre du futurL’inspiration vient de Stuxnet

Pour faire un film crédible et relatif à la situation actuelle, le réalisateur s’est fortement inspiré du virus Stuxnet pour Hacker. Ce virus d’un nouveau genre contient un code complexe et soigneusement élaboré. C’est notamment lui qui a paralysé et détruit plusieurs centrifugeuses nucléaires Iran.

Élaboré parallèlement entre l’Unité 8200 israélien et la NSA américaine, Stuxnet était indétectable. S’intégrant au moyen d’une clé USB, ce virus pouvait reprogrammer des machines programmées et dissimuler ses changements. Ces machines sont employées dans différents secteurs comme les centrales nucléaires, les centrales électriques, les oléoducs…

Stuxnet est comparé à la bombe atomique de 1945, d’un côté parce qu’il provoque des effets tout aussi dévastateurs que celle-ci, et d’autre part parce qu’il donne naissance à une nouvelle ère stratégique. En 2012, un nouveau virus 20 fois plus destructeur que Stuxnet a été identifié : Flame. Réalisé à Budapest, il avait attaqué des automates de nombreux pays du Proche et Moyen-Orient. Il s’associait aux mises à jour d’antivirus pour rester imperceptible très longtemps.

Le développement du cyberterrorisme

Les cas de cyberterrorisme sont très nombreux. Les plus récents sont le piratage de Sony et de Saudi Aramco. Pour Saudi Aramco, société d’exportation de pétrole, 75 % de son système informatique ont été détruits. Selon certains observateurs, cette attaque pouvait être une vengeance de l’Iran pour le virus Stuxnet.

La première véritable cyberguerre s’est déroulée en Estonie. En 2007, les serveurs des établissements privés et publics ont été attaqués par vagues pendant 3 semaines. L’objectif de l’attaque était un blocage des institutions politiques, financières et économiques.

Actuellement, les cyberarmes se montrent plus simples à concevoir et moins coûteux que les armes nucléaires. Cela étant, elles ont un potentiel bien plus dévastateur que ces dernières.


Retrouvez le top 3 des meilleurs antivirus 2016:


Top 3 Antivirus
PrixMobileAnti phishingAnti spywareContrôle ParentalAntispamPlus d'infos


Bitdefender
Dès 19,95€
Meilleure protection
-Windows
-Mac
-Android


100%
compatible


oui


oui


100% efficace


oui


Norton
Dès 29.99€

100%
compatible


oui


oui


100% efficace


oui

Kaspersky
Dès 39.99€

100%
compatible


oui


oui


100% efficace


oui

Comments are closed.