Archives for admin

Android : Les meilleurs logiciels antivirus en 2015

Très utilisé, les appareils android sont devenus une cible privilégiée des hackers. L’installation d’un antivirus y est donc indispensable. Mais comment choisir ? Le laboratoire allemand AV-Test a fait une étude sur 35 antivirus et a identifié les meilleurs logiciels pour Android en 2015.

 

Où trouver un bon antivirus pour android ?

Dès qu’on achète un nouveau Smartphone ou une nouvelle tablette, l’installation d’un antivirus est la première chose qu’il faut faire. Le laboratoire allemand recommande spécialement de rechercher un antivirus sur Google Play. Aussi, il conseille de télécharger uniquement une application sur cette plateforme de Google ou sur Amazon afin d’éviter de recevoir des applications non certifiées ou des programmes malveillants.

 

Les paramètres de test des antivirus

Durant l’étude comparative, AV-Test a analysé 35 antivirus pour android. Chacun d’entre eux a été évalué selon 3 paramètres :

–          Le niveau de protection : Chaque antivirus a été exposé à environ 3 000 menaces récentes durant pour évaluer son niveau de protection.

–          Les effets sur l’utilisation : Quand l’antivirus est activité, les spécialistes ont analysé la consommation en batterie, le confort d’utilisation du Smartphone, les éventuels ralentissements au niveau du processeur et la charge réseau. Ils ont aussi pris en compte les fausses alertes émises durant l’installation.

–          Les fonctionnalités : Les experts ont vérifié chaque option supplémentaire disponible sur l’antivirus (bloqueur d’appel, contrôle parental, filtre de message, sauvegarde dans le Cloud, pare-feu, protection durant une navigation web, encodage des données…).

 

Les résultats des tests

Le test a comme objectif de permettre aux utilisateurs de trouver un antivirus qui favorise une protection optimale contre toute sorte de menaces, qui favorise un confort d’utilisation pour le téléphone et qui comprend des fonctions supplémentaires favorables à l’utilisateur.

Dans le domaine des antivirus gratuits, les meilleurs logiciels de 2015 sont AVL (Antiy), CM Security (Cheetah Mobile) et 360MobileSecurity (Qihoo). Pour ce qui est des logiciels payants, les meilleurs sont Mobile Security (Bitdefender), Mobile Secirity & Antivirus (Eset) et Mobile Seciruty & Antivirus (Trend Micro).

Webcam : Comment ne pas se faire pirater ?

Les hackers débordent d’imagination. La preuve est qu’ils peuvent désormais prendre le contrôle de notre webcam en installant un logiciel malveillant dans notre ordinateur. Mais on peut très bien prévenir tout cela en prenant certaines précautions.

 

Faire preuve de prudence sur le net

Le meilleur conseil pour éviter de se faire installer un programme malveillant est de ne jamais surfer sur des sites douteux. Certains sites de streaming peuvent par exemple nous donner la permission de visionner des vidéos gratuitement. Or, le visionnage de la vidéo va permettre à certains logiciels malveillants de s’introduire. On doit aussi être prudent lorsqu’on consulte ces sites qui nous invitent à installer un logiciel sur notre machine. Effectivement, cela pourrait permettre à des programmes intrus de s’infiltrer et de nous espionner.

 

Neutraliser la webcam

La méthode la plus simple d’éviter le piratage de la webcam est évidemment de la neutraliser. Pour ce faire, on peut mettre un cache devant elle (sparadrap, papier, système bricolé…). Mais cela implique qu’on ne doit jamais oublier de remettre en place le cache après chaque utilisation de la webcam. Il faut noter que cette méthode est efficace pour masquer l’image, mais pas le son.

 

Se protéger efficacement

Pour pouvoir utiliser sa webcam en toute sérénité, il faut opter pour un antivirus efficace. Ce dernier va protéger l’ordinateur ainsi que tous les matériels branchés à lui. Cela prévient évidemment tout acte de piratage et d’espionnage. 

Collecte de données sur le web : Comment se protéger ?

La protection de la vie privée est un impératif sur le web, car plusieurs organismes et sociétés peuvent les exploiter. Mais comment faire dans ce cas ?

 

Fonctionnement de la collecte de données

Lorsqu’on se connecte à internet via un navigateur, chaque information qu’on insère peut être enregistrée par celui-ci. Dans cette optique, quand on consulte un site de e-commerce, les produits qu’on a consultés longuement tendent à réapparaitre dans d’autres sites qu’on consulte par la suite. Autrement dit, le site a enregistré nos préférences et nous suggère constamment le produit. Pour réaliser une telle démarche, le site utilise des cookies censés nous suivre à la trace.

 

Prévenir la collecte via un navigateur adapté

Souvent, lorsqu’on compte trouver quelque chose sur la toile, on utilise un moteur de recherche puissant comme Google. Or, ce dernier, comme les autres, tire ses revenus depuis la publicité. Il faut cependant souligner que certains moteurs de recherche sont conçus pour ne pas nous espionner ou nous suivre à la trace, comme c’est le cas de DuckDuckGo. Celui-ci nous propose les mêmes résultats que sur les autres moteurs de recherche, mais il ne collecte aucune donnée nous concernant. Il y a également Lxquick qui est un moteur de recherche très confidentiel et qui respecte la vie privée de ses utilisateurs.

 

Prévenir la collecte grâce à un antivirus

Utiliser des antivirus peut aussi permettre de ne pas se faire voler des données sur le web. Kaspersky par exemple conserve nos données via sa navigation privée. Pour ce faire, il faut simplement activer l’option ‘ne pas me pister’ au niveau du paramètre. La navigation privée peut aussi se faire directement depuis un navigateur. Sur Firefox entre autres, on peut activer tout simplement l’option ‘navigation privée’.

Les applications de messagerie sont-elles fiables ?

Que ce soit sur appareil mobile ou sur ordinateur, beaucoup d’internautes ne peuvent pas se passer des applications de messagerie. Mais à propos de ces dernières, une question se pose : Est-ce qu’elles sécurisent vraiment les données ?

 

Beaucoup ne sont pas convaincus de leur fiabilité

Désormais, on peut communiquer gratuitement via des applications de messagerie (WhatsApp, Skype…). Certes, la qualité de la communication est bonne, mais en est-il de même pour la sécurité ? Une étude de Kaspersky montre que même si les développeurs de ces applications indiquent qu’elles sont entièrement fiables, beaucoup d’utilisateurs ne sont pas convaincus de leur fiabilité. Certainement, 62% des utilisateurs estiment que le niveau de sécurité n’est pas vraiment au top. Pour les sessions vidéo et les services de VoIP, plus de 60% des utilisateurs n’ont pas confiance.

 

Peu de sécurisation pour les applications de grande renommée

Plusieurs enquêtes montrent que la sécurité n’est pas au rendez-vous sur les applications de messagerie. En étudiant de nombreux services, l’EFF a conclu que la plupart d’entre eux (comme Skype, AIM ou Blackberry Messenger) négligent grandement la sécurité. Les secrets et les informations qu’échangent les utilisateurs via ces services ne sont donc pas à l’abri d’un piratage.

 

Des applications fiables

L’étude a permis de mettre en évidence les applications qui ont un faible niveau de sécurisation. Celles qui ont obtenu un très mauvais score sont notamment Facebook, WhatsApp et Viber. Ces dernières sont spécialement la cible des hackers, d’autant plus qu’elles comptent des millions, voire même des milliards d’utilisateurs.

Cela dit, il existe certaines applications qui misent spécialement sur la sécurité. On peut citer entre autres RedPhone, Silent Phone et Apple iMessage. Cependant, malgré leur fiabilité, il est plus prudent de ne jamais échanger des informations de grande importance sur ces services de messagerie en ligne.

Kaspersky et McAfee exposés à une faille

Même les grands éditeurs d’antivirus peuvent être victimes d’une faille de sécurité. En effet, les spécialistes d’enSilon ont pu mettre à jour une vulnérabilité au niveau des antivirus AVG, Kaspersky et McAfee.

 

AVG, Kaspersky et McAfee, une faille découverte

AVG a été le premier antivirus à se faire analysée par enSilo. Les chercheurs de cette dernière ont pu constater qu’un hacker pouvait réécrire l’espace de la mémoire via un logiciel malveillant. En poursuivant leur étude, les chercheurs ont aussi découvert une faille sur deux autres antivirus de grande réputation : Kaspersky (Total Security 2015) et McAfee (VirusScan Enterprise 8.8). Cette faille était la même que celle constatée sur AVG.

 

Des correctifs immédiatement proposés

Dès que AVG a été mis au courant de la situation, l’éditeur a aussitôt proposé un correctif adapté. De la même manière, pour protéger les millions d’utilisateurs de Kaspersky et de McAfee, les deux éditeurs ont conçu un correctif applicable à partir d’une mise à jour.