La performance de l’antivirus jugée sur des tests obligatoires

Avant de protéger votre ordinateur de façon optimale contre les différentes menaces qui circulent sur Internet, les antivirus doivent subir des séries de tests pour s’assurer de leur efficacité. Celles-ci se font en trois temps, afin d’évaluer leur réactivité sur chaque étape. Les 3 phases concernent la protection, la réparation et l’ergonomie de l’antivirus.

La protection, fonction principale de votre antivirus

Quel que soit l’antivirus choisi, il doit offrir une protection optimale face aux éventuelles attaques informatiques. Pour évaluer la réactivité de l’antivirus, il est testé en situation réelle. Une fois l’antivirus installé sur un ordinateur connecté à internet, les testeurs vont charger sur la machine de courriels ou de logiciels infectés par des vers, des chevaux de Troie et d’autres programmes malveillants. Dès lors, l’antivirus devra réagir et être capable de bloquer toutes ces menaces.

La faculté de réparation de l’antivirus

Cette phase met à l’épreuve la faculté de l’antivirus à réparer une machine infestée par des programmes malicieux. A ce titre, des virus vont être introduits délibérément dans l’ordinateur, pendant que l’antivirus sera désactivé. Une fois ce dernier réactivé, il devra être en mesure de détecter les menaces installées sur l’ordinateur, les bloquer et les supprimer, et par la suite, de réparer les fichiers endommagés pour permettre à la machine de fonctionner de nouveau normalement.

Un antivirus ergonomique, un programme à la fois léger et efficace

Les concepteurs des antivirus doivent considérer, non seulement le côté performant du logiciel en matière de protection, mais aussi son mode de fonctionnement. Sa présence ne doit pas altérer le fonctionnement des autres programmes installés sur l’ordinateur. L’antivirus travaille en permanence sur votre machine, scannant tous les programmes lancés, les fichiers utilisés, les échanges d’informations etc. Ces actions sont effectuées en tâche de fond, en même temps que les opérations en premier plan appelées par l’utilisateur. Lorsque l’antivirus trouve un programme suspect ou malveillant, il émet un message demandant à l’utilisateur d’effectuer telle ou telle action face à la menace rencontrée. L’antivirus ne devra donc ni ralentir ni perturber le processus de fonctionnement de l’ordinateur. C’est à cela que doit répondre un antivirus ergonomique.

 

Comments are closed.