Antivirus : La french-tech est bien reçue

Les offres du projet Uhuru

Au départ, l’idée était de développer une nouvelle solution de protection pouvant identifier un code inconnu sans se baser sur une base de signature traditionnelle. Mais désormais, il existe 2 options : un antivirus prévu pour les postes et serveurs (Linux, Windows 7…) et un antivirus complet comprenant un OS sécurisé s’appuyant sur un fork Android, un store d’application privé, des outils de MDM ainsi qu’un outil de validation d’applications.

L’ensemble est aussi géré via une console de contrôle permettant de remonter des logs et informations ainsi que de déployer automatiquement des mises à jour.

L’importance de DAVFI

frenchtechLe projet DAVFI a été lancé en 2011. C’est à partir de celui-ci qu’a été instauré le consortium ayant conduit au développement d’Uhuru. Une collaboration avec ESIEA, Teclib et DCNS a donc été nécessaire afin de mettre au point l’antivirus.

Les atouts de Uhuru

Uhuru s’équipe d’un module qui fonctionne à partir d’une base de signature traditionnelle. Toutefois, il possède aussi un autre module qui sert à analyser et à identifier les malwares sans se focaliser uniquement le système de base de signature. En effet, le problème avec ce dernier est que le pirate n’a qu’à modifier des variables et changer de code pour produire une nouvelle signature ne figurant pas dans le registre de l’antivirus. Sur Uhuru, le système vérifie le binaire ainsi que son comportement pour savoir, à partir d’un calcul mathématique, si on est face à un malware ou non.

Cela dit, ce genre de procédé génère plusieurs faux positifs à surveiller. Mais il existe un nouvel outil permettant d’évaluer si un code est malveillant ou non.

L’attrait pour le french-tech

Uhuru est désormais une référence dans l’Hexagone. Mais, les utilisateurs prennent désormais conscience que la technologie française rivalise très bien avec celles d’autres pays.

D’ici quelques années, on pourrait donc voir un important développement de la high-tech française puisque la population est désormais consciente de ses performances.

La cible d’Uhuru

Actuellement, Uhuru cible les grands comptes. Toutefois, une version gratuite est prévue pour les ordinateurs, que ce soit pour les particuliers ou les PME. L’offre va se décliner en 2 versions : une version gratuite (dépourvue de console) nécessitant des mises à jour et une version payante avec console.

Comments are closed.